vendredi 19 janvier 2018

Les bains-douches du quai Baco

Croisement du quai Baco et de la rue des Olivettes - Nantes 
30x40cm   dessin crayons de couleur ocre foncé et ocre clair    Lucm 2018

Au début du 19ème siècle, l’hygiène du prolétariat nantais laisse à désirer. Les médecins en charge de la santé des ouvriers ont l’odorat sensible et s’émeuvent de l’inconfort de l’exercice de la médecine. Le maire Évariste Colombel nomme une commission chargée d’étudier la question. La décision est prise de construire un établissement d’hygiène publique. Le 7 janvier 1860, les Bains&Lavoirs du quai de la Maison-Rouge sont inaugurés.
En 1931, un siècle est passé et la médecine est à nouveau incommodée. L’état de vétusté de l’établissement est notoire, on projette la réfection complète des Bains. Le 15 février 1934, le reporter du Phare de la Loire témoigne de la réouverture.
"Les nantais qui connurent le cloaque au temps de sa splendeur n’en revenaient pas de trouver ce palais ou plus exactement ce temple moderne de l’hygiène. De l’ancien bâtiment n’ont subsisté que les murs. Le toit, entièrement refait, a fait place à de larges verrières, éclairant à profusion un hall splendide, en forme de proue."
Photos illustrant l’article du Phare de la Loire – édition du 15 février 1934

En 2018, les plus anciens bains-douches de France fermeront leurs portes. Le proche centre-ville serait-il incommodé ? Le service sera transféré plus en retrait, au pôle social de la rue Pierre Landais. Quant au bâtiment, le maire Johanna Rolland a lancé une grande consultation auprès des Nantais pour lui imaginer une nouvelle vie certainement citoyenne et inévitablement durable. Les idées fusent. Jeter le baigneur avec l'eau du bain.

vendredi 12 janvier 2018

La belle bibliothèque de Toulouse

A Nantes, nous n'avons malheureusement pas d'aussi belles bibliothèques que cette sublime bibliothèque de Toulouse visitée début janvier (public jeune et studieux à la veille des partiels). C'est l'histoire des villes, l'une au passé industriel et portuaire, l'autre plus universitaire.

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine de la rue du Périgord construite en 1930 est un véritable palais moderne de l'art et de la culture, une magnifique architecture. Construirait-on encore aujourd'hui d'aussi belles choses pour l'amour des livres et du savoir ?






samedi 6 janvier 2018

Sa ville et son style

Depuis quelques temps, Soluto publie sur son blog (clic) des dessins de sa ville du Havre. L'ambiance, la lumière du Havre, le style de Soluto laissent transparaître une mélancolie, le sentiment que la ville a une âme, que cela est fragile et pourrait disparaître.

L'ambiance du moment, le désir de ne rien entreprendre que le plaisir de crayonner, moi aussi, j'ai envie de dessiner ma ville avant de ne plus la reconnaître. Ne pas trop regarder les dessins de Soluto qui sont si beaux et chercher mon style.


Rezé - Rue Jean-Baptiste Vigier     30x40cm  aquarelle rehaussée au crayon de couleur vert

Nantes - Boulevard des Martyrs     30x40cm  crayons de couleurs ocre brun et rouge

 Nantes - Boulevard des Martyrs   30x40cm    fusain et crayon de couleur ocre brun


mercredi 27 décembre 2017

Fleurs bleues





Agapanthe - Pavot bleu - Muscari à toupet - Lobélie brûlante - Menthe pouliot - Herbe aux chats - Ipomea indica - Casque de Jupiter - Buglosse d'Italie - Lin de Narbonne - Comméline - Ageratum mexicanum - Sauge farineuse - Platycodon - Echinope - Ceratostigna - Lotus bleu - Phacélie - Chardon -  Scabiosa graminifolia - Pervenche - Grassette - Dauphinelle de Chine -  Camassia - Aster ponceau – Véronique - Pensée des dunes - Scaevola - Nigelle de Damas - Gentiana clusii - Myosotis des Alpes - Anémones hépatiques - Pontederia - Crocus - Clerodendron ougandais - Orchis d'Hyères - Campanule raiponce - Ancolie commune - Bourrache - Gloire des neiges - Cupidone - Lavande papillon - Violette - Trèfle bitumeux - Iris Spuria Maritima - Sarriette des champs - Astragalle de Bayonne - Linaire cymbalaire - Chicorée sauvage - Bleuet des champs - Luzerne azurée - Agerate -  Belle de jour - Dentelaire - Héliotrope germandrée - Pulmonaire - Buglosse brunnera - Omphalode - Perovskia d'Afghanistan - Clématite -  Isotoma  axilaris  -  Grémil  -  Margueritte  du  Cap  -  Romarin  - Herbe  de  Saint-Fiacre

jeudi 21 décembre 2017

Walking gallery


A Nantes, chaque année en décembre, une organisation festive de filiation jésuite convie les gentils travailleurs et leurs familles à une grande fête militante et si conviviale. On a pu y voir, nous rapporte le bulletin syndicatho-d’entreprise , une walking gallery. Ce concept innovant, nous apprend-t-on, permet de diffuser son art dans les rues et les espaces publics, en déambulant avec une ou plusieurs œuvres sur soi.





Une photo de R déclinant son status d’artiste-photographe sur le front, illustrait cet article. L’artiste, écran en bretelle, présentait un « Paysage polaire qui n’est autre qu’un cliché d’un vasistas couvert de givre » et d’ajouter « Nous avons reçu un très bon accueil du public, ce qui nous motive pour renouveler l’expérience dans le cadre d’autres événements de la région nantaise ».
Encouragé à être docile au travail, R se soumet tout naturellement à l’innovation.