lundi 17 septembre 2018

Le cheval blanc


Kasëm Trebeshina - Odes et satires - Tirana -1994 (trad. A. Zotos)
La main de Singe n°17   Prosateurs et poètes d'Albanie



Cheval blanc pour le singe


mercredi 5 septembre 2018

Sérénade


Chanson d’été – Lucm 2016


 Je suis sous sous sous sous ton balcon
Comme Roméo ho! ho! Marie Christine
Claude Nougaro                                    

jeudi 30 août 2018

Divagations en août


Summertime - Sam Cooke


Le rêve américain? mais peut-on rêver en Amérique ? Les highways du réel ont remplacé la Route, le voyageur divague, croise Woody Allen dans Central Park West, Dos Passos à Grand Central, cherche les Oiseaux de nuit dans la 11eme Avenue du côté de Clinton Park, s’entend dire que le diner serait au Village, visite Poe dans sa demi-maison en marge de Philadelphie…

jeudi 23 août 2018

Ô Philadelphia

dessinateur devant son sujet par beau temps



dessin du sujet en l'absence du dessinateur que l'orage a fait fuir


Commencé sous le soleil un dessin peut se terminer sous l'averse. La photographie est la capture d'un instant, le dessin une histoire dans un temps. Les ombres s'allongent, la lumière change, le vent pousse les nuages et courbe les arbres, les passants passent, le dessin est une séquence et le dessinateur doit décider du clap de fin. Le temps est la troisième dimension du dessin.

mercredi 1 août 2018

Donc – Carranga pour solo de basse




Camilo interprète Pelaita que Javier Moreno et de nombreux carrangueros ont chantée avant lui.

La carranga est un genre musical typiquement colombien né dans les années 70 sur l’altiplano dans la région de Boyaca. Cette musique joyeuse chante la nature et l’amour de la terre. Aujourd’hui en Colombie, le genre s’est actualisé et de nombreux groupes de musique carranga-rock comme Donc, le groupe de Camilo, existent et font vivre cette musique


DONC – Carranga pour solo de basse bientôt dans les bacs.

Merci à Camilo qui me fait le plaisir de choisir Camilo-Taplista zurdo pour d’illustrer son album

jeudi 26 juillet 2018

Les chemises crucifiées



Les  chemises crucifiées par Joyce dans Ulysse, je les ai vues pendues, bras écartés, blanches comme un jésus. Obscure résurgence de la crucifixion  goyaesque  du  Tres de mayo.
Dans L'orage, une nouvelle de Nabokov, encore les chemises crucifiées. Les rotatives avaient laissé dans mon livre de poche, à cet endroit précis les stigmates du calvaire. Une cicatrice droite comme la trajectoire des balles du peloton d’exécution.



Ulysse - Joyce


L'orage - Nabokov


Tres de mayo - Goya



... moi aussi je les ai suppliciées sur le champ de bataille (chemises crucifiées)

lundi 16 juillet 2018

Sous le pont de Pirmil coule la Loire

Sous le pont de Pirmil coule la Loire - Lucm  2010


J’ai rêvé de la belle indolente, icelle du Jardin de France. Lovée sous le pont de Pirmil, la Loire caressait ses hanches. Elle venait d’Amboise, avait vu Langeais, Gennes et Les Rosiers. C’est donc vrai qu’on peut, dans le Maine-et-Loire s'offrir de beaux seins en poire.

mercredi 4 juillet 2018

Le vélo comme une utopie

Le Modulor, homme standard me semble bien étrange, est-il un homme normal ? Alors que son étrangeté devrait en faire un homme différent donc normal, fruit du calcul le voilà emprisonné dans la règle. Aucune place à la différence, le Modulor n’est ni de gauche, ni de droite. Inscrit dans le béton comme le jeune cadre formaté par l’école de commerce est en marche, je lui propose la fuite à vélo et la liberté.



Le Modulor à bicyclette fuyant le béton de la Maison radieuse.  (lucm - 2011)

dimanche 24 juin 2018

Les Agités d'la cale


Les Agités d'la cale m'ont convié à leur rendez-vous le 7 juillet. Je réponds présent avec plaisir, merci à elles (euh à eux ?) . Performances artistiques, exposition et ateliers d'art, concerts annonce l’affiche, il y aura de nombreux artistes, plasticiens et autres créateurs sur le Quai de l'échouage à Rezé. Faute de performance, j'accrocherai quelques fusains dessinés pour l'occasion et quelques toiles. En outre j'apporterai mes petites linogravures diverses et variées.

a

jeudi 31 mai 2018

Ergo Sum


Ergo Sum, groupe français de rock progressif du début des années 70 n'a produit qu'un album, Mexico. Les 13 morceaux de cet album unique, sorti en 1971, mélangent superbement rock, jazz et blues. Mexico est un chef-d’œuvre, sa musique généreuse et raffinée, la voix éraillée et sans retenue de Lionel Ledissez y concourent.
Ergo Sum est passé à coté du succès, on se demande bien pourquoi. Pour les amateurs, Mexico est encore trouvable sur le net.

Aujourd'hui et après avoir pas mal bourlingué, Lionnel Ledissez a jeté l'ancre à Saint-Gervais dans le marais vendéen. Il peint des paysages mélancoliques et joue de la musique.


une photo d'Ergo Sum dans le livret de l'album


Lionel le 21 juin à Saint-Gervais

Les peintures de Lionel visiblent à la maison de l'éclusier au port des Brochets à Bouin