mercredi 23 octobre 2013

Les moustaches de la Maison Radieuse




Cet été, on a pu voir du matériel de camping accroché sur le pignon nord de la Maison Radieuse à Rezé. Profite-t-on des beaux jours pour entreprendre une campagne de travaux ? Non, cela s’appelle Scaling Housing Unit et c’est de l’art. La Drac, parait-t-il très enthousiaste, a donné son autorisation pour l'installation sur le monument classé. Pourquoi pas ? On ajoute bien des moustaches à la Joconde.

Benoît-Marie Moriceau, plasticien artiste,  explique  qu’  « Il tente ici une intervention de surface qui met en place un subtil jeu d'oppositions. Les modules qu'il a posés sur le pignon aveugle de la construction sont de véritables tentes d'alpinisme, abris techniques destinés au repos des grimpeurs [...] Pesanteur du béton contre apesanteur de la toile, solidité minérale contre fragilité textile : ces oppositions initient des récits qui rejouent la dramaturgie de l'histoire de l'habitat. Instinct de protection contre désir d'aventure, modernisme collectiviste contre idéal de dépassement de soi. »

En juin, Ouest-France précisait que  l'exposition serait visible gratuitement. Le peuple appréciera cette générosité qui lui permit d’accéder à l’Art.  Si ce n'avait pas été le cas, on imagine l’engouement des amateurs d’art contemporain s’impatientant dans une longue file d’attente pour payer le droit d’admirer les pendioches dissimulées derrière une grande bâche de travaux. Le commun privé de Moriceau, ne devant se contenter que du Le Corbusier.  

2 commentaires:

  1. "Il tente ici....dépassement de soi." Le type de laïus que j'adore. J'en fais collection. C'est très pratique. On peut le resservir ensuite à toutes les sauces en changeant quelques mots."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assurément, tout l'art du maître est là.

      Supprimer